Où apprendre à plonger pour débuter ?

La découverte de la plongée a changé ma vie, et je dois beaucoup de ce bouleversement aux conditions dans lesquelles j’ai pu expérimenter mes premières bulles.

Voici donc mes conseils pour bien choisir où et comment débuter la plongée sous marine, selon ton profil et tes envies !

Le baptême de plongée en eaux chaudes : débuter sans forcer

Tu pars te dorer la pilule sur une île du Pacifique, dans un hôtel de la côte égyptienne en mer Rouge, aux îles Canaries, dans les Antilles, bref : là où le soleil brille et les eaux atteignent des températures sympathiques.

La mer est plutôt calme, voire la mer c’est une lagune turquoise dans laquelle tu fais du snorkeling, le long d’une barrière de corail.

Dans ces conditions, un baptême de plongée, c’est un peu comme si tu goûtais pour la première fois un plat cuisiné par un ou une cheffe étoilée au Michelin : ça va être bon. Exceptionnel, sans doute.

Faut VRAIMENT que tu n’aimes pas le produit en particulier pour que tu ne trouves aucun plaisir dans cette expérience.

Je te dis ça, j’ai fait mon baptême de plongée en Méditerranée, en mai : l’eau était froide. Je pense juste que le taux de « non merci, c’est pas pour moi » augmente plus la température baisse, et plus les conditions se détériorent.

Donc, si tu a l’occasion de te mettre à la plongée au cours d’un voyage dans des contrées clémentes, saute sur l’occasion ! Mais garde à l’esprit que tu es en train de vivre une expérience privilégiée, comme un dîner à une table étoilée. Ça sera sans doute plus sportif, moins confortable ailleurs !

  • Où plonger ? Avec un organisme certifié, reconnu, assuré je t’en supplie : pas avec le baroudeur du coin qui connaît le meilleur spot pour voir des requins, et c’est sans risque, promis. Ouais. Je t’invite à relire les mésaventures de Lisa et Kate au Mexique, et à préférer les valeurs sûres de la plongée à l’international : CMAS, SSI, PADI. S’il n’y a pas l’un de ces logos, trouve un autre shop de plongée, à mon avis très humble.
  • Comment plonger ? Commence par un baptême pour tester si l’activité te plaît, ou vraiment pas non merci. Le niveau 1 peut ensuite s’obtenir en quelques plongées dans les centres CMAS, SSI et PADI, et ce n’est pas très cher.
  • Combien ça coûte ? Ça dépend bien sûr des structures, des lieux, mais pour l’ordre de grandeur : environ 60€ pour un baptême, 250€ pour un niveau 1 / Open Water.
  • Avantage de la découverte plongée en vacances tropicales : tu commences par la crème de la crème. Savoure !
  • Inconvénient : certaines plongées requièrent un peu d’expérience pour pouvoir s’apprécier pleinement. Si tu as l’opportunité de développer tes compétences avant d’aller plonger au bout du monde, tu en profiteras d’autant plus !

La fosse de plongée : pour s’assurer et se rassurer

Oui les vacances paradisiaques, oui l’envie d’aller souffler des ptites bulles dans les lagunes turquoises, mais non aux crises d’angoisse sur une pirogue mal équilibrée, au moment d’enfiler son bloc et de s’étouffer avec son détendeur. De quoi ? Bloc de quoi ? Détendeur ? Je suis perdue !

Si l’idée de la plongée te fait envie, mais que le concept de t’immerger te refroidit, je te conseille de débuter en piscine et en fosse de plongée. En quelques séances, un encadrement qualifié t’enseignera les bases de la plongée, en commençant par te familiariser avec le matériel.

Tu apprendras à gréer ton bloc, c’est-à-dire à monter les différents éléments du scaphandre autonome pour pouvoir respirer sous l’eau. Tu comprendras la mécanique du détendeur, de l’immersion, et les bases de la flottaison.

En piscine, tu maîtrises les conditions : pas de vent, pas de foule, pas d’animaux potentiellement intimidants, pas de sel dans les yeux, et surtout, un fond en carrelage qu’on peut voir en toutes circonstances. Ça fait quand même pas mal de facteurs de panique en moins.

Tu peux préparer ton niveau 1 en fosse de plongée, tu as juste besoin d’aller plonger ensuite en milieu naturel pour qu’il soit validé. Étant donné que c’est ton but, tout me paraît aller pour le mieux dans le meilleur des mondes.

  • Où plonger ? Avec un club de plongée ou une structure commerciale. Personnellement, je suis allée passer mon niveau 1 à la fosse de plongée Aqua 92, exploitée par l’UCPA. Je ne regrette rien.
  • Comment plonger ? Il faut en avoir envie ! Si tu es déjà en train de trainer la palme et que tu paniques à l’idée d’avoir de l’eau dans le masque à ce stade, ça risque de ne pas s’arranger. Essaie peut-être le baptême en eaux chaudes (point 1) pour voir si un coup de foudre te permet de lever tes angoisses. Ça a marché pour moi !

  • Avantage de la fosse : c’est vraiment très pas cher du tout.
  • Combien ça coûte ? Il faut compter 25€ pour un baptême de plongée chez Aqua 92 ; 36€ la séance de coaching préparation niveau 1, et 250€ la formation complète niveau 1 sur un week-end.
  • Inconvénient de la fosse : c’est bof niveau vie sous marine. Les poissons n’aiment ni le chlore, ni le carrelage blanc, faut croire.

L’école de plongée : poser les bonnes bases, pour le confort et la sécurité

La plongée, c’est peut-être pour toi, peut-être pas, mais tu ne peux pas vraiment savoir avant d’avoir essayé. Tu n’es pas assez patient·e, motivé·e ou persévérant·e pour commencer par des séances en piscine ou en fosse : tu veux voir de la vie sous marine et apprendre en conditions réelles. Ok, pas de problème.

Dans le même temps, tu n’as ni le budget ni l’envie de traverser la planète pour savoir si tu accrocherais avec la plongée, en commençant par les eaux tropicales. J’ai une solution médiane pour toi.

Un séjour en école de plongée me semble être la meilleure formule pour les personnes curieuses et motivées. L’idée est de passer plusieurs jours à apprendre les bases de la plongée.

On te découpe la préparation du matériel, la dissociation bucco-nasale, les postures dans l’eau, les étapes d’une plongée de la mise à l’eau à la sortie, en passant par l’immersion et l’équilibrage, etc.

La différence avec un baptême ou des séances en fosse, c’est qu’en 5 jours, tu as vraiment le temps de poser et consolider les bases. Et parce que tu le fais directement en milieu naturel, tu apprends véritablement en conditions réelles.

Autre avantage, non des moindres à mon avis : côtoyer d’autres plongeurs ! Une école de plongée, un centre de formation dédié, c’est l’occasion de passer plusieurs jours en immersion (pun intended) avec d’autres curieux, passionnées de plongée.

  • Inconvénient : plus les gens montent dans les niveaux, plus ils sont susceptibles d’avoir de terrifiantes histoires de guerre à raconter, qui peuvent donner des sueurs froides aux débutants. Te voilà prévenu·e !

Faut pas leur en vouloir : les niveaux supérieurs requièrent une étude poussée de la théorie physique, chimique et médicale entourant l’activité. On devient expert malgré nous des accidents de plongée — sans avoir, pour ma part, été témoin d’un réel accident de plongée, et j’en suis à +125 plongées.

LE avantage de l’école de plongée, ça reste d’apprendre étape par étape, en conditions réelles. Idéal pour celles et ceux qui ne veulent pas se précipiter à l’eau, et qui veulent comprendre les bases pratiques et théoriques de la plongée sans attendre les niveaux supérieurs.

  • Inconvénient : il faut pouvoir y consacrer entre 4 jours et une semaine !
  • Où plonger en école de plongée ? En France, il existe des clubs de plongée et des structures commerciales qui offrent ce type de programme. Personnellement, j’ai testé les stages de l’UCPA. J’ai fait 5 jours de découverte plongée à Hyères, mais on m’a dit beaucoup de bien de Triu Funtanella en Corse, et de Sanary. Je recommande les yeux fermées l’école de plongée de l’UCPA de Niolon, pour sa pédagogie, la qualité de l’encadrement, et pour l’ambiance unique de ce maxi-camp de plongeurs, où les rencontres et les discussions sont passionnantes !
  • Combien ça coûte ? Si je recommande aussi souvent l’UCPA, c’est aussi parce que leurs tarifs sont imbattables pour la qualité de l’encadrement et du matériel proposés. Compter grossièrement entre 400 et 800€ selon la saison et le niveau technique, TOUT COMPRIS : hébergement, repas (buffets), activités (2 plongées par jour), matériel.

J’ai jamais trouvé moins cher pour la même qualité de service mais je suis ouverte à toutes les suggestions !

Et les clubs de plongée ?

J’ai rejoint un club de plongée après avoir passé un été à découvrir l’activité, et je conseillerais plutôt de d’abord (se) tester en vacances, en conditions naturelles, avant de s’inscrire en club.

Juste parce qu’il est vraiment possible de passer un niveau 1 en une semaine, et que le club aura tendance à y consacrer l’année. C’est sûr qu’à la fin, tu n’as pas la même aisance avec ton niveau 1. Quand tu passes un an à gréer un bloc toutes les semaines au bord de la piscine, tu n’hésites plus lorsque tu vas plonger en mer.

Ta position dans l’eau et ton palmage seront meilleurs si tu les travailles toutes les semaines que si tu découvres les techniques en une semaine.

Verdict ? À toi de voir \o/

C’est donc à toi de voir quelle formule te convient le mieux, selon ton profil, tes envies, et ton objectif. Je pense qu’il n’y a pas une façon de découvrir la plongée qui soit meilleure que l’autre : tout dépend de tes propres préférences !

J’ai fait un baptême en mer, découvert l’activité en vacances, passé mon niveau 1 en fosse, puis je suis passée par une école de plongée pour « poser » mon niveau 1. Sans le savoir, j’avais testé ces trois options à la suite.

Si tu as des questions, n’hésite pas à me les poser en commentaires, je serais heureuse d’y répondre, et pourquoi pas dans un futur billet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s