Que faire si un Mégalodon essaie de vous bouffer ?

Les films de requins et moi, deuxième édition. Après vous avoir conté les mésaventures de Lisa et Kate, dans 9 erreurs de plongée que les héroïnes de 47 meters down auraient dû éviter, me voici de retour avec un nouveau chef d’oeuvre du 7ème art.

THE MEG.

EN EAUX TROUBLES en VF, ce qui a tout de suite moins de panache.

Il y est question d’attaques intempestives de requin — jusque là, rien d’original, mais attention : pas n’importe quel requin.

UN MÉGALODON. Bande-annonce.

Me voici donc de retour avec mes conseils de prudence, afin de vous préserver des attaques de Mégalodon. Une véritable plaie pour les amoureux des fonds marins, je le sais, moi-même j’ai échappé à trois attaques de Mégalodon au cours des 2 dernières heures.

Vous n’imaginez pas les tuiles qui peuvent vous arriver dans une salle de cinéma. Comme être la proie d’un requin préhistorique. 

Quelle vie !

Contre une attaque de Mégalodon : respectez son habitat

Imaginez-vous dans cette situation de la vie courante : un milliardaire excentrique vous confie une donation d’1,3 milliard de dollars pour vous permettre de développer une base de recherche sous-marine, immergée au bord de la Fosse des Mariannes.

Vous ambitionnez d’en explorer les abysses, à l’aide de coûteux sous-marins derniers cris.

Vous arrivez dans les profondeurs, à plus de 11 kilomètres de fond. L’obscurité vous écrase. Et là, malotrus que vous êtes, vous balancez des lumières un peu partout dans la place, et larguez même un robot d’exploration, qui se met à ratisser le fond.

Et vous vous étonnez que l’habitant de ces lieux, un paisible mégalodon qui ne ferait pas de mal à un calamar, vienne vous rentrer dans le lard ?

Excusez mon jugement, mais vous avez fait preuve de peu de considération envers son environnement.

La prochaine fois que vous pénètrerez dans l’espace vital d’un mégalodon, veillez à garder vos lampes SUR votre vaisseau, ne pas en éparpiller des morceaux. Et dans l’absolu, abstenez-vous de transformer votre sous-marin en boule à facette, quand l’ambiance est plutôt à l’obscurité.

Un peu de respect pour les lieux alentours et leurs paisibles occupants.

Le Mégalodon se montre agressif : évitez le feeding

Un peu échauffé par ce premier contact houleux, vous regagnez votre base sous-marine, et avez la désagréable surprise de constater une présence hostile. 

Un mégalodon s’est enfilé deux bateaux de pêche, et vous vous sentez coupable car vous l’avez un peu énervé, il faut le reconnaître.

Vous décidez de l’appâter pour lui coller un tag GPS, afin d’anticiper ses déplacements et de ne plus entraver sa progression. C’est fort louable. Pour cela, néanmoins, abstenez-vous d’avoir recours au feeding. 

C’est une pratique détestable, qui consiste à appâter le requin en balançant des débris de poissons sanguinolents à l’eau. Vous ne faites qu’exciter le prédateur, dont les sens seront trompés par votre supercherie.

Vous risquez de vous trouver nez-à-museau avec un squale affamé et hargneux. S’il se trouve être plus gros et plus puissant que votre bateau, vous courrez au devant de sérieuses déconvenues. 

Là encore je ne voudrais pas vous blâmer, mais vous l’aurez quand même bien cherché. 

Ne faites pas le coup de la chèvre dans Jurassic Park

Moins odieux que le feeding, mais encore plus stupide : pour approcher un mégalodon, ne lui faites pas le coup de la chèvre dans Jurassic Park

Situation, là encore complètement banale : vous êtes une spécialiste des requins, et décidez de plonger dans une cage solide afin de pouvoir observer la bête en pleine eau.

Vous avez appâté la bestiole au feeding, donc elle débarque super-énervée, et c’est bien fait pour vous car je viens de vous expliquer pourquoi ce comportement était à bannir, mais vous n’écoutez rien. Bref.

Le mégalodon, qui n’est pas un mauvais bougre lorsqu’on le laisse tranquille, vous voit vous dandiner à travers cette cage. Vous suintez l’appât. Il est normal et naturel qu’il veuille alors vous croquer. Vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-même. 

La scène rappelle évidemment cette mythique chèvre livrée au Tyrannosaurus Rex de Jurassic Park : elle est bouffée par le dino tandis qu’elle est encore accrochée à sa laisse.

Devinez ce qu’il advient d’une cage contenant un appât humain, suspendu à un chainon ridicule ? Environ la même chose.

Vous ne direz pas qu’on ne vous aura pas prévenu.

En conclusion : laissez les mégalodons en paix si vous tenez à la vie

Le visionnage du film En Eaux Troubles m’aura appris de précieuses leçons sur la façon d’approcher et surtout de respecter le mégalodon dans son environnement naturel. 

Au fond (pun intended), ce n’est pas très compliqué :

  • Respecter son habitat
  • Respecter sa tranquillité
  • Ne pas construire des bases sous-marines invasives trop près de ses zones de chasse
  • Ne pas l’appâter
  • Ne pas l’exciter
  • Ne pas défiler à plusieurs milliers en même temps autour de lui

Il me semble qu’en respectant ces quelques règles élémentaires de savoir-vivre, vous devriez éviter de subir une attaque de mégalodon. 

De rien pour ces conseils de prudence élémentaire. Bon séjour dans les îles du Pacifique !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s